Transport maritime
Olam se risque dans l'aéroportuaire au Gabon

Olam se risque dans l'aéroportuaire au Gabon

Fort de son succès foudroyant dans l’agroalimentaire, le portuaire et la zone économique spéciale (de NKok où se développe une industrie de transformation du bois florissante), le groupe singapourien a convaincu le président Ali Bongo de le laisser prendre pied dans l’aérien. Sous la subtile -mais non moins déterminée- direction de Gagan Gupta, son DG, Olam Gabon s’est positionné sur le nouvel aéroport de Libreville : d’abord en poussant vers la porte le français Egis, puis en le faisant re rentrer par la fenêtre. D’habiles manoeuvres relatées par Jeune Afrique Business+.

Un collaborateur vous partage cet article
            ▪ Olam se risque dans l'aéroportuaire au Gabon

▪ Fort de son succès foudroyant dans l’agroalimentaire, le portuaire et la zone économique spéciale (de NKok où se développe une industrie de transformation du bois florissante), le groupe singapourien a convaincu le président Ali Bongo de le laisser prendre pied dans l’aérien. Sous la subtile -mais non moins déterminée- direction de Gagan Gupta, son DG, Olam Gabon s’est positionné sur le nouvel aéroport de Libreville : d’abord en poussant vers la porte le français Egis, puis en le faisant re rentrer par la fenêtre. D’habiles manoeuvres relatées par Jeune Afrique Business+.

http://www.jeuneafriquebusinessplus.com/fr/737485/olam-se-risque-dans-laeroportuaire-au-gabon/

Pour lire l'article et profiter de nombreuses fonctionnalités

Vos rendez-vous business

Retrouvez l'agenda des événements prévus dans les prochaines semaines.

Lire l'article

Une question ? contactez nous

Toute l'équipe de Jeune Afrique Business+ reste à votre entière disposition
pour tout renseignement complémentaire.

Par email : abonnements@jeuneafriquebusinessplus.com