Marchés & Capital-Investissement
Janngo Capital (Fatoumata Bâ) : après les 12,5 millions d'euros de la BEI, un nouvel investisseur attendu début 2020

Janngo Capital (Fatoumata Bâ) : après les 12,5 millions d'euros de la BEI, un nouvel investisseur attendu début 2020

La structure d’investissement à impact de Fatoumata Bâ, une des anciennes dirigeantes de Jumia, cible 60 millions € avec l’investissement dans au moins 20 entreprises de croissance comme Jexport en Côte d’Ivoire.

Un collaborateur vous partage cet article
            ▪ Janngo Capital (Fatoumata Bâ) : après les 12,5 millions d'euros de la BEI, un nouvel investisseur attendu début 2020

▪ La structure d’investissement à impact de Fatoumata Bâ, une des anciennes dirigeantes de Jumia, cible 60 millions € avec l’investissement dans au moins 20 entreprises de croissance comme Jexport en Côte d’Ivoire.

http://www.jeuneafriquebusinessplus.com/fr/800956/janngo-capital-fatoumata-ba-apres-les-125-millions-deuros-de-la-bei-un-nouvel-investisseur-attendu-debut-2020/
Cet article vous est offert par Jeune Afrique Business+

le 28/11/2019 à 11h43, par Jeune Afrique Business+

Janngo Capital Partners, la structure d’investissement créée par la Sénégalaise Fatoumata Bâ, une des anciennes dirigeantes de Jumia, va bientôt bénéficier d’un nouvel apport de fonds, après celui de la Banque européenne d’investissement (BEI).

« Nous avons plusieurs lignes en négociation. L’arrivée du prochain souscripteur va intervenir avant la fin du premier trimestre 2020. Nous en attendons au moins un autre pour la seconde partie de l’année 2020 », explique Fatoumata Bâ à Jeune Afrique Business+ qui indique vouloir lever au total 60 millions € pour accompagner 20 à 25 entreprises sur dix ans.

En mai 2018, Janngo avait annoncé avoir réuni lors d’un tour d’amorçage 1 million €, notamment auprès de la famille Mulliez (Auchan, Decathlon…), du fonds parisien Clipperton Finance et de l’importante société d’import-export francilienne tournée vers l’Afrique Soeximex. Auxquels s’ajoutaient des business angels africains.

Pour rappel, le 14 novembre 2019, la Banque européenne d’investissement a donc officiellement approuvé un investissement pouvant aller jusqu’à 12,5 millions €.

De son côté, Fatoumata Bâ qui mûrit son projet depuis 2015 dit avoir investi, à titre personnel, un « montant significatif » dans la structure sans vouloir donner plus de précisions.

La thèse d’investissement de Janngo se veut originale. « Nous opérons, ni comme un fonds, ni comme un holding d’investissement, mais comme un véritable partenaire opérationnel en termes de conseil marketing, de gestion ou de finance des entreprises dans lesquelles nous investissons. Ceci avec une conviction : la technologie peut accélérer le développement en Afrique.»

Selon elle, «l’optique est de sélectionner et d’aider à grandir très rapidement des sociétés à potentiel de croissance élevé et à fort impact sur l’écosystème économique ou les sociétés africaines, y compris en soutenant des projets encore au stade de l’amorçage avec des tickets modestes de 50 000 €». Une approche qui combine, sans les opposer, performance et impact, affirme-t-elle.

Au plan géographique, Janngo, selon Fatoumata Bâ, vise plutôt l’Afrique de l’Ouest. Le fonds sera agnostique en matière de régions linguistiques, mais en privilégiant les zones en déficit de capital-développement alors que trois pays : Kenya, Afrique du Sud et Nigeria captent de l’ordre de 90% des deals sur le continent.

«Du côté des cibles, nous avons déjà investi dans trois entreprises », poursuit-elle. L’un d’elle est la jeune société ivoirienne Jexport, une plateforme digitale basée à Abidjan destinée à faciliter la logistique d’import-export de marchandises », dit Fatoumata Bâ.

« Globalement, nous sommes déjà présents via nos participations dans 21 pays avec des niveaux de croissance mensuelle très forts, de l’ordre de 100%, sur les six derniers mois. »

Côté secteur, l’entreprise vise les sociétés à fort impact avec des modèles rapidement duplicable sur plusieurs pays : e-commerce, santé, éducation, contenus médias, logistique, ou encore services numériques et financiers.

L’un des prochains investissements devrait s’opérer dans le m-paiement, activité qui connaît une ruée des investisseurs comme le montrent les 120 millions $ levés par Opay au Nigeria ce mois de novembre 2019.

Fatoumata Bâ défend aussi une stratégie d’investissement très engagée sur l’entrepreneuriat féminin avec un objectif de la moitié des cibles, portées, dirigées ou créées par des femmes.

À ce jour, l’équipe de Janngo compte 12 personnes, dont 7 dans le « studio » d’Abidjan sous la direction d’Ayebobo Niang-Gbane, une ancienne de Jumia, tout comme Fatoumata Ba.

Le bureau de Paris emploie notamment Vincent Gaide, qui a passé vingt ans chez PwC au poste de directeur financier, et Emmanuel Chavane comme CTO, fonction qu’il a occupée chez Jumia.

Pour Fatoumata Bâ, qui conduit toujours des road shows pour séduire de nouveaux investisseurs, le profil des souscripteurs est de deux types prioritaires. Le premier est celui des financeurs institutionnels du développement (DFI) comme la BEI. Le second est celui des entreprises privées en Afrique, ou des entrepreneurs fortunés du continent, qui sont les mieux à même de comprendre la dynamique d’investissement et les spécificités du marché.

« Je n’exclus pas de travailler avec des fonds, mais ce n’est pas ma priorité », conclut la fondatrice de Janngo.

Les recommandations de la rédaction

Marchés & Capital-Investissement

le 01/10/2019 à 17h26, par Tarik Bargal

L'action Jumia en passe de subir des pressions baissières avec l’expiration de la lock-up

Après une courte période d’euphorie, et durant laquelle l’action du spécialiste des ventes en ligne en...

Biens de conso & Retail

le 12/09/2019 à 17h55, par Nadoun COULIBALY, mis à jour le 13/09/2019

Prosuma jette l’éponge avec Yaatoo, Jumia garde le champ libre

Selon les informations de Jeune Afrique Business+, le site de commerce en ligne, propriété du groupe...

Une question ? contactez nous

Toute l'équipe de Jeune Afrique Business+ reste à votre entière disposition
pour tout renseignement complémentaire.

Par email : abonnements@jeuneafriquebusinessplus.com

Ajouter JAB+ sur l’écran d’accueil de votre mobile

1. Cliquez sur + présent en bas de votre écran.

2. Cliquez sur + pour ajouter JAB+ sur l’écran d’accueil.

3. Entrez le nom du raccourci et validez.